Méthodologie de la recherche en archéologie avec des exemples concernant l'architecture romaine – Djamila Fellague (Maître de conférences) – UPMF

En prenant l’exemple de l’architecture à l’époque romaine, le séminaire se concentrera sur les démarches, les méthodes et certains écueils de la recherche en archéologie.
Il s’agira de comprendre et d’expérimenter pleinement que le questionnement et la curiosité sont les moteurs principaux de la recherche, accompagnés d’une indispensable honnêteté intellectuelle. Nous exposerons aussi un exemple au résultat convaincant de mise en œuvre de la méthode hypothético-déductive pour des découvertes
« L’histoire ne sera jamais une science, voire un art, ou un artisanat relevant d’une démarche strictement objective » écrivait récemment Y. Roman. On pourrait facilement reprendre ces mots de l’historien en les appliquant à l’archéologie. L’objectif du séminaire sera de développer un esprit critique en s’entraînant à s’interroger sur le bien-fondé et l’origine d’une interprétation. À partir de cas concrets, nous montrerons à quel point le chercheur peut être tributaire de mode de pensée, d’a priori anciens, et développer ainsi des argumentations circulaires. Il peut aussi parfois se perdre dans une recherche éperdue d’arguments pour prouver une hypothèse en réalité infondée. Si l’on peut être surpris de la persistance d’une idée traditionnelle, on peut tout autant craindre la rapidité avec laquelle une hypothèse devient une conviction.
Les exemples sur lesquels nous fonderons la réflexion seront en partie choisis en fonction de l’actualité de nos recherches et de nos questionnements. Une bibliographie sera fournie au fur et à mesure.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site