2014 - 20 septembre - Visite du CREAM de Vienne

Journée du Patrimoine 2014

 

Rendez-vous le 20 septembre 2014 à 9h00 devant l’ARSH entre les membres de l’Association Universitaire d’Archéologie de Grenoble prêts à se rendre ensemble dans la charmante ville de Vienne pour les journées du patrimoine 2014/2015.

 

En 1984, Jack LANG, alors ministre de la Culture, met en place une « Journée portes ouvertes dans les monuments historiques ». Cette initiative française rencontre un grand succès et se répand dans les pays voisins avant d’être officialisée par le Conseil de l’Europe en 1991 et renommée « Journées européennes du patrimoine ». Ces journées ont pour but de faire découvrir un patrimoine parfois inaccessible au quotidien, d’inciter les publics à s’intéresser aux affaires culturelles du pays, de les sensibiliser aux questions de conservation et de préservation de ce patrimoine

 

Dans le cadre de ces journées « portes-ouvertes », notre choix se porta sur le CREAM, le Centre de Restauration et d’Etude Archéologique Municipal de Vienne. Cet organisme vit le jour sous la direction de Gabriel Chapotat afin d’assurer la prise en charge d’objets archéologiques découverts sur la colline de Saint-Baudille en 1955. L’atelier a depuis parcouru un long chemin. Il se nomme aujourd’hui « Centre Gabriel Chapotat » en mémoire de son créateur (même s’il est toujours plus largement connu sous l’appellation CREAM) et a reçu l’agrément de la Direction des musées de France. Le centre se spécialise dans la restauration et la consolidation d’objets et de matériaux à valeur patrimoniale et archéologique forte pour permettre leur étude scientifique, leur exposition dans un environnement muséal, leur conservation à long terme.

L’intérêt de visiter cet organisme était déjà de découvrir ces métiers importants pour le patrimoine et l’archéologie. Nous avons pu prendre conscience des enjeux de ces restaurations à travers l’intervention d’un spécialiste par matériaux (céramique, verre, métaux, bois). Ces derniers sont des gens passionnés dont le parcours professionnel est impressionnant, à l’image du talent qu’ils mettent en œuvre pour chaque pièce qui passe entre leurs mains. 

La restauration et la conservation font l’objet de longs débats pour déterminer comment s’y prendre, jusqu’où pousser les opérations, quelles sont les limites entre conservation préventive et restauration… Des points plus techniques sont abordés durant la visiter tels que les étapes des restaurations, les problèmes rencontrés, les contraintes liées aux demandes des organismes propriétaires des objets... Nous passons ainsi successivement par la céramique, le verre, le métal, le bois. Le centre possède aussi un atelier de moulage où l’objectif est de recréer des pièces pour remplacer les originales (dans une exposition par exemple).

Cette visite fut très enrichissante pour chacun des membres de l’association. Le seul point qui pourrait nuire à la visite est la durée de celle-ci. L’heure et demi de prévue est vite passée à trois heures de visite. Heureusement une grande attention est portée aux auditeurs pour remédier à cette difficulté.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site